Le taichi chuan et le qi gong sont 2 disciplines douces, il n' y a aucune contre-indication à la pratique de ces disciplines. Néanmoins dans certains cas, un encadrement personnalisé doit être réalisé dans le cadre d'une thérapie et ne peut être dispensé lors de cours collectifs et en particulier dans les cas suivants:

  • vous êtes beaucoup trop faible: l'objectif étant d'harmoniser le corps en faisant circuler le qi, il faudra un peu d'énergie pour le mettre en mouvement. Donc, les personnes en convalescence suite à gros traumatisme ou maladie grave, les personnes très âgées doivent être encadrés personnellement pour pratiquer la discipline et ne pas suivre des cours collectifs.
  • vous êtes enceinte: le qi gong liquéfie le sang et en augmente la circulation. La femme enceinte ne doit pas pratiquer les exercices les plus toniques accompagnés de contractions musculaires et respirations soutenues.Le qi gong et le taichi chuan sont dans ce cas fortement déconseillés.
  • vous êtes menstruée: la pratique du qi gong et du taichi chuan est à adapter en fonction de la réaction personnelle.
  • vous subissez une hémorragie interne ou externe.
  • cas de fébrilité, d'infection ou de crise aiguë: par exemple, les angines de poitrine, les infarctus, l'hépatite aiguë, de néphrite aiguë, de pneumonie, d'infection aiguë des voies urinaires, ...
  • vous subissez certaines atteintes du système nerveux comme l'aploplexie, les accidents artério-cérébraux, l'hémiplégie.
  • vous connaissez des problèmes psychologiques graves, folies douces ou folies furieuses: l'absence d'intention peut accentuer vos déséquilibres existants.

En cas de sensation de faiblesse ou étourdissements, il est recommandé de ne pas continuer les exercices commencés.

Il faut conserver à l'esprit que le qi gong s'inscrit dans le cadre d'une médecine préventive et non curative.